Les bienfaits de l’alternance chaud froid dans la récupération d’un sportif

Douche écossaise, la récupération chez le sportif



Encore appelée douche écossaise, l’alternance chaud froid est une technique qui
s’utilise essentiellement en hydrothérapie. Elle consiste à alterner les jets d’eau chaude
et d’eau froide en baissant de manière progressive la température pour éviter de créer
du tort à l’organisme. De plus en plus de sportifs l’utilisent aussi pour profiter de ses
nombreux bienfaits. Elle permet en effet de stimuler la vasoconstriction et la
vasodilatation locale dans une période relativement courte. De la même manière,
l’alternance chaud froid favorise la récupération du sportif en lui faisant profiter de
nombreux bienfaits.


Les techniques de récupération par le chaud et le froid pour les sportifs


En cas de fatigue et de douleurs musculaires, différentes techniques de récupération
sont disponibles pour les sportifs, mais aussi pour les personnes lambda. L’une d’elles
est l’alternance chaud froid qui présente plusieurs solutions pour un certain nombre de
bienfaits. Le chaud utilisé par les sportifs a un effet vasodilatateur qui permet au corps
d’améliorer la circulation sanguine.


Il améliore aussi le processus d’élimination des toxines et favorise la détente des
tissus. Le chaud est également indiqué pour la décongestion des organes. Cette
thérapie (par le chaud) est une solution idéale pour entraîner une détente
neuromusculaire complète. À l’inverse, les traitements par le froid ont de leur côté un
effet vasoconstricteur sur le corps. Au contact du froid, les vaisseaux sanguins se
contractent pour garder la chaleur.


Le froid a également un effet antalgique et anti-inflammatoire qui permet de réduire
les douleurs tout en accentuant le drainage veineux. Les athlètes professionnels sont
friands du froid à toutes les sources. Il leur est indispensable pour pouvoir enchaîner
les compétitions et les entraînements quotidiens à haute intensité. L’immersion dans
un bain froid ou la cryothérapie du corps entier sont très recommandées à cet effet.


La combinaison des techniques froid et chaud


Plonger entièrement son corps dans de l’eau froide peut s’avérer délicat pour certaines
personnes frileuses, mais il est extrêmement bénéfique pour bien récupérer. Facilement
réalisable à domicile, cette immersion optimise la phase de récupération. L’alternance
chaud-froid est l’une des techniques les plus pertinentes et efficaces en matière de
récupération.
Un choc thermique se produit par ailleurs lors du passage du chaud vers le froid. Ce
dernier va entraîner des effets vasomoteurs nécessaires à l’amélioration du retour
veineux et du transport d’oxygène. La combinaison du chaud et du froid est source de
plusieurs bienfaits sur le corps du sportif. Il s’agit entre autres d’une meilleure
circulation sanguine, d’une qualité de sommeil améliorée et d’un système immunitaire
renforcé.

Les douleurs sont également atténuées de leur part. Par ailleurs, lors de ce protocole, il
est important pour les sportifs de finir par le froid. En outre, la mise en place de cette
technique nécessite la disposition de certains matériels essentiels. Il peut s’agir d’un
sauna infrarouge combiné avec le bain froid et d’un sauna infrarouge et cryothérapie
pour corps entier. Une autre solution réputée comme étant meilleure est le chaud froid
avec de l’eau propre.


Cette dernière peut être distillée par le biais d’un bain de contraste avec un bassin froid
et un bassin chaud. Dans tous les cas, pour alterner les applications cutanées de chaud
et de froid, le patient doit être inactif. Les moyens utilisés pour l’application de froid
sont l’eau froide du robinet, le glaçon, le sac de glace, le cryogène et le sac de gel.
Il est également possible de faire usage des appareils de cryothérapie gazeuse et à air
pulsé. En contrepartie, les moyens utilisés pour l’application du chaud sont l’eau
chaude du robinet, la bouillotte d’eau chaude et les compress de boue thermale.


Le protocole de l’alternance chaud froid chez les sportifs


Que vous soyez un sportif de haut niveau ou un amateur, les entraînements réguliers
conduisent souvent à la fatigue. Celle-ci doit être prise en compte dans les moments de
récupération. L’alternance chaud froid est dans ce cas très importante pour les sportifs
qui doivent enchaîner plusieurs répétitions d’effort pour les courses, les matchs, les
entraînements et autres situations.


Elle permet de préparer l’effort fourni et peut également intervenir en cas d’hyper
sollicitation d’une articulation ou d’un groupe musculaire. Cela est surtout remarqué
chez les athlètes lanceurs de javelots, de disques, les professionnels pratiquant les
sports de raquettes et les spécialistes de l’escrime. De la même manière, l’alternance
chaud froid peut être sollicitée pour tout sportif présentant une souffrance articulaire.
Elle consiste à stimuler la vasoconstriction et la vasodilatation locale dans une période
courte de trente minutes. En outre, l’alternance chaud froid favorise l’analgésie et la
sédation. Elle active la circulation sanguine et lymphatique en procédant à
l’élimination rapide des produits issus du catabolisme et à l’accélération de la
réparation tissulaire après l’effort. Cela se fait grâce à l’optimisation de l’apport de
nutriments et d’oxygène.


Comment mettre en application l’alternance chaud froid ?


L’application peut s’effectuer juste après l’exercice ou entre des répétitions
d’exercices. Le chaud sera d’abord installé pendant 5 à 7 minutes avant une
application rapide du froid pour les trois minutes qui suivent. Ces temps doivent être
respectés jusqu’à ce que l’on atteint les trente minutes d’application totale.
Les températures dites froides doivent permettre au corps d’avoir une température
comprise entre 10 et 20 degrés tandis que les chaudes vont varier cette température
entre 38 et 44 degrés. Dans la mesure du possible, le patient doit être installé en
déclive durant l’application pour favoriser le retour veineux.

À titre préventif, il est important de contrôler le temps d’application et la température
pour éviter d’éventuelles brûlures cutanées. Par ailleurs, les pathologies rhumatismales
chroniques en phase aigüe ne sont pas conseillées à suivre cette alternance. Il en est de
même pour les états infectieux et inflammatoires aigus ainsi que les pathologies
dermatologiques et les plaies ouvertes.


Les personnes souffrant des problèmes circulatoires ou ayant une hypersensibilité à la
température et surtout au froid sont aussi concernées. Dans une optique de
performance ou de bien-être général, la phase de récupération après effort est
essentielle pour permettre à l’organisme de se régénérer.

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.